J’appelle à l’annexion de la Judée et de la Samarie par Israël

Quand on parle des « territoires palestiniens », on induit l’idée que ces territoires appartiennent de droit aux palestiniens. Sauf que rien n’est plus faux. Il n’existe pas, en droit, de souveraineté palestinienne globale à laquelle ces territoires seraient soumis. On nous rabâche « territoire palestinien » pour que tout le monde pense que ces territoires sont à eux mais c’est faux. Les seuls territoires officiellement « palestiniens » sont la zone A de Judée-Samarie et la Bande de Gaza qui sont sous l’administration de l’Autorité Palestinienne, (en tout cas officiellement pour la Bande de Gaza parce que dans les faits, l’Autorité Palestinienne n’y contrôle rien)
 
Et même en ce qui concerne la Zone A et la Bande de Gaza, l’Autorité Palestinienne n’étant pas un Etat, je ne suis pas sûr qu’on puisse parler de souveraineté! Il s’agit plutôt d’un transfert d’autorité de l’armée israélienne vers l’Autorité Palestinienne, constituée pour cela, en 1993 dans les Accords d’Oslo. L’armée israélienne, qui gérait les territoires sous le régime (légal) de l’occupation depuis 1967, a transféré une partie de l’autorité civile et sécuritaire à l’Autorité Palestinienne pour la Zone A et la Bande de Gaza et l’autorité civile pour la zone B.
 
Mais ceci n’est pas une évidence! C’est un accord entre Israël et l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) qui devait déboucher sur la résolution définitive du conflit par la création d’un Etat Palestinien à l’horizon 2000 que les palestiniens ont volontairement sabordé par la Seconde Intifada.
Pour moi, l’Autorité Palestinienne n’ayant pas tenu ses engagements, les Accords d’Oslo sont expirés et caduques et la seule autorité qui vaille en Judée-Samarie est l’armée israélienne. Je le répète au cas où personne n’a compris: j’estime que la Seconde Intifada et les manœuvres palestiniennes depuis maintenant 17 ans sont une rupture de contrat entre Israël et l’OLP et qu’Israël n’est plus tenu par sa part du contrat, en raison de la malveillance et/ou incompétence des autorités palestiniennes.

Ces territoires, pour revenir au sujet, n’ont rien de « palestiniens ». Ce sont certes des territoires de l’ancienne Palestine Mandataire Britannique mais ils n’appartiennent, en droit, en aucune manière à ceux qui, aujourd’hui, se réclament de la cause « palestinienne ». Ces territoires sont juridiquement des territoires disputés, revendiqués par des groupes terroristes arabes concurrents sans aucune légitimité ni historique ni juridique ni démocratique.

La Judée doit son nom au Royaume de Juda, dernier royaume hébreu à succomber à l’impérialisme babylonien après plus de 800 ans de présence israélite en Canaan et prendra le nom de Judée au retour des « Juifs » (du latin Judeus: « de Juda ») dans leur ancien royaume où ils vont vivre plus ou moins en autonomie sous les empires Perse, Grec puis Romain pendant près de 600 ans.

La Samarie doit son nom à la capitale du Royaume d’Israël, la ville de Samarie, aujourd’hui en ruines près du village du Sebastia, près de Naplouse. Samarie fut détruite par les Assyriens lors de la chute du Royaume d’Israël, un peu plus d’un siècle avant celui de Juda. Après cette conquête assyrienne, les élites du Royaume sont déportées et la majorité de la population se réfugie dans le Royaume de Juda qui voit sa population doubler. Des populations étrangères sont installées en Samarie, se mêlent à la population restante, adoptant très largement la religion et les traditions israélites et subsistent toujours dans la petite communauté des Samaritains qui sont, eux aussi (et souvent malgré eux), une trace vivante de l’histoire d’Israël dans cette terre.

 
J’appelle à la reconnaissance de la légitimité juive sur la Judée, ce qui est un pléonasme. Je demande la reconnaissance de la légitimité d’Israël sur la Samarie, qui est l’ancien territoire du Royaume d’Israël. Je demande que les nations démocratiques d’Etat de droit reconnaissent et affirment que seul Israël est capable d’assurer la paix, la sécurité, la liberté, l’égalité entre les citoyens, le respect et l’équilibre des différences sexuelles, religieuses, ethniques et culturelles en Judée et Samarie, la démocratie et l’Etat de droit dans une région lourdement contestée depuis un siècle.
 
J’appelle donc à l’annexion de la Judée-Samarie et à la reconnaissance de cette annexion par la communauté internationale, avec un plan international financier et administratif d’aide à l’intégration de bonne foi ou d’aide à l’expatriation volontaire pour les populations arabes de Judée-Samarie. Les fortunes gaspillées dans l’UNWRA, dans le financement de l’Autorité Palestinienne et dans les divers programmes qui aboutissent généralement en financement du terrorisme palestinien seraient bien mieux utilisées comme incitations à l’accueil dans les pays musulmans des environs, pour les arabes assez idiots pour préférer des dictatures islamo-fascistes à la démocratie libre israélienne.
 
Il est temps d’arrêter la mascarade politicienne, mafieuse et terroriste de la cause palestinienne et d’appuyer fermement et définitivement, au besoin par des accords financiers et des alliances militaires, la seule démocratie d’Etat de droit multiculturelle et multiconfessionnelle qui est capable d’imposer la paix au Proche-Orient et qui saura refaire de l’ensemble de cette terre et pour ses habitants de bonne foi un miracle de développement, Israël.
 
Pug

2 commentaires

  • Amen trois fois à cette idée, qui est, selon les écritures, LA VOLONTE DIVINE de garder Israël Terre du peuple Juif. Devant des paroles récentes , de quoi se mêle Macron? L’arbitre de cette situation n’est pas France. Ni en USA non plus. C’est le D.ieu Créateur du l’univers et du peuple Israël et du pays Israël qui est SEUL MAITRE en la matière.
    Les païens européens ayant rejeté les racines juives puis chrétiennes se permettent de donner des leçons aux croyants!!! On aura presque tout vu et entendu !!! AM ISRËL HAY et le Psaume 2 dit bien que l’Éternel rit en voyant les gesticulations européennes et macroniennes .
    Rira bien qui ira le dernier….
    gilbert.bernard3@orange.fr goy évangélique français ami inconditionnel d’Israël

  • Merci pour votre excellent texte.
    Nous attendons que les politiciens non corrompus le portent devant les assemblées parlementaires et les soutiennent.
    Politiciens non corrompus, c’est uniquement pour faire joli avait Noël…

    De plus nous savons que la vérité scientifique ne s’applique pas à l’histoire…

    Entendez vous déjà le fracas des galops sur les collines… ?

Laisser un commentaire