Occupant ou occupé ?

SharonyasserPetit travail de comparaison historique, vérifiable par tous.

Prenons deux personnages emblématiques du conflit israélo-arabe, nés à la même époque :

 

  • Ariel Sharon, né le 26 février 1928 à Kfar Malal, en Palestine sous mandat britannique et mort à Ramat Gan, en Israël le 11 janvier 2014.
  • Yasser Arafat, né le 24 août 1929 au Caire, en Egypte et mort à Clamart, en France le 11 novembre 2004.

Ariel Sharon est le fils d’un couple juif d’Europe de l’Est qui s’installe en Palestine au début des années 20 alors que rien ne les y oblige. Ils le font par amour de la Terre Promise et par espoir pour leurs enfants et y deviennent agriculteurs.
Yasser Arafat est le fils d’un couple arabe de Palestine qui s’installe en Egypte au début des années 20 alors que rien ne les y oblige. Le père serait un commerçant originaire de Gaza et la mère originaire de Jérusalem mais il n’y a pas de certitudes et on ne sait pas pourquoi ils auraient quitté la Palestine.

Ariel Sharon passe tout sa vie dans ce pays d’abord appelé Palestine Mandataire Britannique puis Israël.
Yasser Arafat passe 4 ans a Jérusalem dans sa jeunesse et passe le plus long de sa vie en Egypte, au Koweit, en Jordanie, au Liban, en Tunisie avant de s’installer à Ramallah, en Samarie à la fin de sa vie.

Le jeune Ariel Sharon s’engage dans le Gadna, une milice d’autodéfense juive puis dans l’armée secrète juive de la Haganah. Il fait la guerre d’indépendance de 1948 et il est grièvement blessé sur la route de Latroun lors des combats pour libérer le quartier juif de Jérusalem du siège arabe qui affame sa population.
Le jeune Yasser Arafat fréquente des clubs de sports juifs au Caire pour mieux comprendre son ennemi. Il reçoit une formation commando dispensée par un ancien officier de la Waffen SS nazie. Il participe au transport d’armes vers la Palestine et fait la guerre comme secrétaire de son oncle, Hadj Amin Al-Husseini, le Grand Mufti de Jérusalem, grand ami de Hitler et instigateur des troubles entre arabes et juifs dans les années 20 et 30.

Ariel Sharon devient officier de l’armée israélienne et gravit les échelons avec un sens du courage, de l’exemple et de la tactique qui le font reconnaitre internationalement et enseigné dans les écoles militaires. Son look est celui de la discipline militaire d’une armée régulière qui défend son pays. Même en tant que général, il sera blessé au combat à plusieurs reprises. Il sera accusé de crimes de guerres alors qu’il n’est pas impliqué directement dans la plupart des cas d’accusations. Devenu un homme politique et premier ministre d’Israël par élection démocratique, il ira à l’encontre des intérêts de son peuple dans l’espoir de tendre la main aux Palestiniens.
Yasser Arafat devient une marionnette du dirigeant égyptien Nasser qui l’impose à la tête du mouvement palestinien alors qu’il est en concurrence avec un Syrien. Son look est choisi sur le conseil des Soviétiques pour créer une figure symbolique sur le modèle de Che Guevara. Toujours à l’abri et protégé, il ne participera jamais aux actions sur le terrain ou il envoie des centaines de fedayin et terroristes affronter les Israéliens mais aussi ses hôtes Jordaniens en 1970. En tant que chef du Fatah et de l’Organisation de Libération de la Palestine, il est directement responsable de dizaines d’actes de terrorisme et de crimes commis avec son accord. Devenu chef unique de la cause palestinienne par élimination de ses opposants et par manœuvres politiques, il ne recule devant aucun mensonge, tromperie ou trahison pour éviter de faire des concessions aux Israéliens. Accessoirement, en 2003, il est la 6ème fortune mondiale dans le classement des personnalités politiques du magazine Forbes.

Résumons donc:

  • Ariel Sharon est considéré comme un envahisseur de la Palestine où il est né et d’Israël où il a vécu toute sa vie et où il a versé son sang pour défendre son peuple.
    Il est considéré comme un occupant barbare et criminel de guerre.
  • Yasser Arafat est considéré comme un combattant, qu’il n’a jamais été, et un militant de la libération d’un pays ou il n’est pas né et ou il n’a jamais vécu. Il est considéré comme une figure noble et respectable d’un mouvement de résistance à l’oppression.

Cherchez l’erreur…

Pug – 5 octobre 2014



2 comments

  • publie’par Asher Schwartz -.jewishpress.com | Europe Israël
    Le monde peut bien s’effondrer et ISIS, ISIL ou autres multiplier les meurtres de masse et les décapitations….Tout cela ne sont que des broutilles. NON. La grande marche foudroyante du Califat n’est pas le Problème.
    Le problème important se situe dans le minuscule Etat d’Israël et dans ce que fait le gouvernement israélien qui vient d’annoncer la mise en chantier d’un vieux projet d’Etat à Jérusalem.
    Qu’Israël lance un petit programme de constructions sur ses propres terres de Judée et Samarie et c’est le monde qui s’enflamme?

  • Bravo pour cette comparaison intelligente et pertinente. Comme le sont souvent vos articles d’ailleurs dans lesquels vous montrez bien comment d’un côté nous avons la réflexion critique, le doute mêlé à la recherche de la vérité et de la bonne volonté et de l’autre la fabrique, la propagande et le mensonge quasi permanent.

Laisser un commentaire