Arbeitslager Gaza

Parlons de la « crise humanitaire » et du « camp de concentration » dans lesquels vivent les Palestiniens depuis si longtemps, en quelques chiffres vérifiables par tous, vite fait :

  • Espérance de vie moyenne : 73 ans,
    au même niveau que le Brésil, la Turquie et la Chine, 2 ans de plus qu’en Egypte 5 ans de plus qu’en Russie. (France : 79, pour comparaison)
  • Taux de natalité moyen (enfants qui atteignent l’âge de 2 ans) : 5 enfants par femme,
    meilleur taux du monde arabe. Il était de 8 enfants par femme en 2003
  • Taux de mortalité infantile (enfants qui décèdent avant l’âge de 1 an) : 18 pour 1000,
    taux le plus bas du monde arabe
  • Taux d’alphabétisation : 94%,
    deuxième meilleur taux du monde arabe derrière le Qatar.
  • Taux de jeunes qui terminent l’enseignement secondaire : 85%
  • Nombre d’établissements d’enseignement supérieur à Gaza : 8
  • Taux d’obésité à Gaza : en zone urbaine, 49% des femmes et 30% des hommes sont au dessus du seuil IMC d’obésité.
    16,5% des adolescents sont au-dessus du seuil IMC de surpoids. Dans le classement de l’obésité dans le monde, les femmes palestiniennes sont à la 3ème place (USA: 8ème place) du classement féminin et les hommes palestiniens sont à la 8ème place (USA: 5ème place) du classement masculin. Les françaises et les français n’entrent pas dans le top 30 de ces deux classements.

Résumons : On vit plus longtemps quand on est Palestinien que lorsqu’on est Russe, Égyptien ou Jordanien. S’il y a autant d’enfants et de jeunes palestiniens tués par Israël, ça veut dire que beaucoup d’adultes vivent jusqu’à un âge très avancé. Ils font beaucoup d’enfants qui survivent, qui bouffent trop (et ça s’aggrave avec l’âge), qui vont à l’école et qui acquièrent une éducation, vivent vieux et font eux aussi beaucoup d’enfants. Les géographes parlent même du « miracle démographique de Gaza ».

Clou du spectacle : dans les thèses pour expliquer l’obésité record chez les femmes palestiniennes, la ségrégation des femmes dans les installations sportives est désignée comme l’un des facteurs déterminants! C’est à cause du Hamas qu’elle grossissent !

Allez, vous avez été sages donc on vous présente un petit jeu pédagogique pour passer la soirée ! Rubrique Histoire !

Chacune de ces deux photos ci-dessous ont été prises dans un camp de concentration à une époque et un endroit différent, lors d’une libération. La libération des déportés juifs de Mathausen par l’arrivée de la 3rd US Army en 1945 pour l’une, la libération des étudiants de l’Université de Gaza par la remise de leurs diplômes en juin 2014 pour l’autre.
Question: quelle photo a été prise où ?

Attention, c’est vrai que ce n’est pas simple tant les différences sont infimes.
Mais ne trichez pas ! En analysant bien les détails, on peut trouver !

C’est à vous !

Arbeit

 

Pug



Auschwitz expliqué à ma fille


Neuf à partir de: EUR 6,00 En stock

Laisser un commentaire