Où il est question d’Islam et d’Allemagne Nazie…

On nie encore l’existence des camps de la mort malgré des preuves évidentes. Nous avons choisi pour notre part de nous intéresser à ce qu’on ne nie pas mais qu’on aimerait cacher, le bon vieux cadavre dans le placard, qui dérange tout le monde …

J’ai nommé l’islamisation de l’armée allemande !

Là, c’est le moment ou vous vous dites que nous sommes dénués de raison …

En êtes vous sûrs ?

Hadj Amin Al-Husseini, Grand Mufti de Jérusalem et oncle de Yasser Arafat, passant en revue les musulmans bosniaques de la 13ème Division SS de Montagne

Hadj Amin Al-Husseini, Grand Mufti de Jérusalem et oncle de Yasser Arafat, passant en revue les musulmans bosniaques de la 13ème Division SS de Montagne

Adolf Hitler écrit, le 6 août 1943 :
« On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffen-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) (…) J’ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie sans la moindre hésitation et qu’on m’en rende compte »

Mouais, direz vous, ça ne prouve rien, ils ont bien le droit de respecter leur religion, il y avait bien des aumôniers catholiques et protestants dans l’armée allemande…

Oui, mais là nous ne parlons pas d’une unité standard de l’armée allemande mais bien de LA Waffen-SS !

Or, voici que l’ordonnance Nr268/Waffen-SS du 1er août 1942 précise :

« la rubrique 3, Divisionspfarrer (aumôniers), est a ignorer par la Waffen-SS. »

En d’autres termes, aucune religion n’est acceptée au sein de la Waffen-SS car cela pourrait perturber une formation idéologique sur les lignes directrices de l’idéologie du parti, imprégnée d’un antisémitisme radical.

Donc, la Waffen-SS est une unité dépourvue d’aumoniers.

Mais …

Alors …

Pourquoi Himmler, dans une lettre à Phleps et Kammerhofer, insiste sur le fait que les Musulmans « doivent être en mesure d’accomplir les préceptes de leur religion » et que les auteurs de plaisanteries à l’égard des Musulmans soient punis ?
Les musulmans de l’unité sont autorisés à suivre les préceptes de l’Islam. Il fait donner des cours de cuisine sans porc ni alcool aux services de ravitaillement ; des vivres de remplacement doivent leur être attribués (ordre d’Himmler). Les impératifs religieux : prière cinq fois par jour tourné vers La Mecque.

Visite des Imams SS de la 13ème SS Division Handschar à Berlin en juillet 1943.

Visite des Imams SS de la 13ème SS Division Handschar à Berlin en juillet 1943.

C’est compliqué … donc les musulmans avait des aumôniers militaires alors que les autres non … c’est ça ?

Oui, une véritable exception dans un corps national-socialiste très influencé par la mystique germano-païenne. Un privilège accordé à aucune autre religion !
(D’ailleurs, le recrutement des aumôniers militaires chrétiens de l’armée allemande est stoppé net en 1942)

Encore mieux :

Il y a un mollah par régiment et un Imam par Bataillon. Autre que le réconfort spirituel, ils procèdent au lavage des morts, prescrit par le rite musulman. Les Imams sont élevés au rang d’officiers de la SS, de Waffen Untersturmfuhrer à Waffen Hauptsturmfuhrer.

A partir de juin 1944 , les Imams SS sont formés à l’Institut Islamique de l’ Université de Goettingen en Allemagne. Dans ces stages de quatre semaines, plus de 200 Imams SS de combat furent formés.

Emblème de la 13ème Division SS de Montagne

Emblème de la 13ème Division SS de Montagne « Handschar » composée exclusivement de musulmans bosniaques

La 13 division SS Handschar, forte de 60 000 hommes , formée à l’instigation du Grand Mufti de Jérusalem, el-. Hadj Amin al-Husseini (vous saviez qu’il avait été nommé officier honoraire de la Waffen-SS, il faut bien ça pour former les imams SS aux côtés du SS Obergruppenführer Gottlob Berger) est donc une totale exception au sein de la Waffen-SS, bénéficiant de privilèges jamais observés dans l’armée allemande.

Et Hitler dans tout ça ?

Bah voilà :

« Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne et à se croire privé des droits qui leur ont été assurés. (…) J’ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie sans la moindre hésitation et qu’on m’en rende compte »

Comme il est hors de question de terminer par une citation de l’autre moustachu, voici une pensée d’un des goys …

« C’est fort de fracasser Hitler sur un communautarisme de bas étage en cire-pompes à l’Islam »

Si cela vous plait, d’autres révélations sur les liens Islam /SS / nazisme à suivre…

10421298_10204190018282926_4436635082077932869_n

Hadj Amin Al Husseini, Grand Mufti de Jérusalem avec les premiers imams SS à Berlin, 1943. L’insigne à tête de mort des SS est clairement visible sur les couvre-chefs, sous l’oeil d’un officier, à l’arrière plan, portant clairement les lettres runiques « SS » sur le col.

Razorback



Laisser un commentaire