FAQ

« Etes-vous membres ou proches d’un parti ou d’une mouvance politique ? »

« J’errais dans un méandre ; J’avais trop de partis, trop compliqués, à prendre ; J’ai pris,[…] mais le plus simple, de beaucoup. J’ai décidé d’être admirable, en tout, pour tout ! »

« Votre positionnement ne risque t’il pas de vous attirer beaucoup de haine et d’ennemis ? »

« Eh bien ! oui, c’est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J’aime qu’on me haïsse. Mon cher, si tu savais comme l’on marche mieux Sous la pistolétade excitante des yeux ! Comme, sur les pourpoints, font d’amusantes taches, le fiel des envieux et la bave des lâches ! Vous, la molle amitié dont vous vous entourez, ressemble à ces grands cols d’Italie, ajourés et flottants, dans lesquels votre cou s’effémine : On y est plus à l’aise… et de moins haute mine, car le front n’ayant pas de maintien ni de loi, s’abandonne à pencher dans tous les sens. Mais moi, la Haine, chaque jour, me tuyaute et m’apprête, la fraise dont l’empois force à lever la tête ; Chaque ennemi de plus est un nouveau godron qui m’ajoute une gêne, et m’ajoute un rayon car, pareille en tous points à la fraise espagnole, la Haine est un carcan, mais c’est une auréole! »

« Etes-vous soutenus par des intérêts particuliers, des lobbys ou des influences ? »

« Et que faudrait-il faire ? Chercher un protecteur puissant, prendre un patron, et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc et s’en fait un tuteur en lui léchant l’écorce, grimper par ruse au lieu de s’élever par force ? Non, merci. Dédier, comme tous ils le font, des vers aux financiers ? se changer en bouffon dans l’espoir vil de voir, aux lèvres d’un ministre, naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ? Non, merci. Déjeuner, chaque jour, d’un crapaud Avoir un ventre usé par la marche ? une peau qui plus vite, à l’endroit des genoux, devient sale ? Exécuter des tours de souplesse dorsale ? Non, merci. […] S’aller faire nommer pape par les conciles que dans les cabarets tiennent des imbéciles ? Non, merci ! Travailler à se construire un nom sur un sonnet, au lieu d’en faire d’autres ? Non,merci ! Ne découvrir du talent qu’aux mazettes ? Être terrorisé par de vagues gazettes, et se dire sans cesse : « Oh, pourvu que je sois dans les petits papiers du Mercure François ? »… Non, merci ! Calculer, avoir peur, être blême, préférer faire une visite qu’un poème, rédiger des placets, se faire présenter ?
Non, merci ! non, merci ! non, merci ! »

« Quelles sont vos valeurs ? »

« Mais… chanter, rêver, rire, passer, être seul, être libre, avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre, mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers, pour un oui, pour un non, se battre, — ou faire un vers ! travailler sans souci de gloire ou de fortune, à tel voyage, auquel on pense, dans la lune ! N’écrire jamais rien qui de soi ne sortît, et modeste d’ailleurs, se dire : mon petit, sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! Puis, s’il advient d’un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d’en rien rendre à César, vis-à-vis de soi-même en garder le mérite, Bref, dédaignant d’être le lierre parasite, lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul ! »

« Qui êtes-vous ? »

« Ce sont les cadets de Gascogne
De Carbon de Castel-Jaloux ;
Bretteurs et menteurs sans vergogne,
Ce sont les cadets de Gascogne !
Parlant blason, lambel, bastogne,
Tous plus nobles que des filous,
Ce sont les cadets de Gascogne
De Carbon de Castel-Jaloux :

Œil d’aigle, jambe de cigogne,
Moustache de chat, dents de loups,
Fendant la canaille qui grogne,
Œil d’aigle, jambe de cigogne,
Ils vont, -coiffés d’un vieux vigogne
Dont la plume cache les trous ! –
Œil d’aigle, jambe de cigogne,
Moustache de chat, dents de loups !

Perce-Bedaine et Casse-Trogne
Sont leurs sobriquets les plus doux ;
De gloire, leur âme est ivrogne !
Perce-Bedaine et Casse-Trogne,
Dans tous les endroits où l’on cogne
Ils se donnent des rendez-vous…
Perce-Bedaine et Casse-Trogne
Sont leurs sobriquets les plus doux !

Voici les cadets de Gascogne
Qui font cocus tous les jaloux !
Ô femme, adorable carogne,
Voici les cadets de Gascogne !
Que le vieil époux se renfrogne :
Sonnez, clairons ! chantez, coucous !
Voici les cadets de Gascogne
Qui font cocus tous les jaloux ! »

« Avez-vous quelque chose à vendre ? »
On a bien pensé à vendre des t-shirts et des tongs « I love Roland » mais que voulez-vous, il est trop modeste.

« Cirez-vous les pompes des Israéliens pour préparer votre émigration en Israël ? »
On est des patriotes français qui aiment la France. Si on doit émigrer, ce sera parce que nos valeurs ont totalement disparu, à contre-coeur et avec un sentiment de défaite.

« Écoutez, les Gascons… Ce n’est plus, sous ses doigts,
Le fifre aigu des camps, c’est la flûte des bois !
Ce n’est plus le sifflet du combat, sous ses lèvres,
C’est le lent galoubet de nos meneurs de chèvres !…
Écoutez… C’est le val, la lande, la forêt,
Le petit pâtre brun sous son rouge béret,
C’est la verte douceur des soirs sur la Dordogne,
Écoutez, les Gascons : c’est toute la Gascogne ! »

« Avez-vous des intentions officielles ? »
On réfléchit à nous porter volontaire ensemble pour un volontariat civil au SAR EL comme plieurs de parachutes et en profiter pour visiter Israël et les principaux lieux historiques antiques et récents.

« Avez-vous des intentions masquées ? »
Ben, on vous cache pas que, tant qu’on plie des parachutes, on serait pas contre se les mettre sur le dos et obtenir le brevet de para israélien donc si quelqu’un connait quelqu’un qui connait quelqu’un qui connaît quelqu’un…

« Avez-vous des intentions encore plus masquées ? »
Ben, tant qu’on y est et sans vouloir faire un caprice, si on peut se faire inviter par la société IWI pour une journée d’essai du Tavor, du Galil, du Uzi, du Negev et du Jericho avec un gros stock de munitions à grailler, on est pas contre non plus…

« Comment savez-vous ce que vous savez et comment êtes-vous parvenus à votre positionnement de soutien à Israël ? »
On a éteint la télé, on a vécu et on a lu des bouquins, pardi !

« Etes-vous religieux ? »
Il y a un athée, un protestant et un catholique.

« Vous êtes sûrs que vous n’êtes pas juifs ? »
On a pas l’habitude de montrer nos quéquettes en public donc il faudra nous faire confiance, nous ne sommes pas juifs !

Pug – 3 octobre 2014



Cyrano de Bergerac


Neuf à partir de: EUR 3,95 En stock

8 comments

  • Ne craignez-vous pas la haine et des agressions de la part des antisémites, comme en a souffert Florimond et ce qui lui a valu un séjour à l’hôpital ?

  • A vue de nez… E. Rostand veille sur le site..
    – Cyrano ne seriez-vous pas un peu juif ? :)

  • Je trouve que votre interprétation sur Israël est magnifique et je vous encourage à continuer

  • Super interprétation sur israel bravo messieurs !!!!!!!

  • Tartesengnions

    Aaaah ce nez !

    « Ne pas monter bien haut peut-être mais, tout seul ».
    Et bien au moins on se tiendra compagnie !

    Bravo.

  • Bonsoir,

    J’aime beaucoup votre FAQ et puisque j’y suis, j’aurais moi aussi une petite question à vous poser.

    pourquoi soutenez-vous les Juifs et Israël ? Ce n’est pas un reproche, mais puisque vous dîtes êtres français, ne pensez-vous pas qu’il y aurait déjà beaucoup de choses à dénoncer ici, en France ?
    Vous préoccuper de l’antisémitisme galopant en France, cela vous honore et c’est bien de le pointer du doigt, mais Israël ? Pourquoi vous soucier d’un conflit qui, à la limite, ne nous concerne pas vraiment.

    Je précise que je n’ai pas d’avis tranché sur le conflit israélo-palestinien, je lis des horreurs d’un côté comme d’un autre, difficile de choisir un camp dans ces conditions, si camps il y avait à choisir.
    Ceci dit, il est vrai que l’on trouve beaucoup plus souvent des articles à charge contre Israël que le contraire, d’où mon intérêt pour votre site qui me permet de lire un autre « son de cloche ».

    Je souhaite beaucoup de succès à votre site, j’ignore si vous êtes dans le vrai, mais en tout cas, vous semblez en être persuadés visiblement, et cela, je ne le discuterai pas.

    C’est avec un grand intérêt que je continuerai à vous lire.

    Bien cordialement,

    Krinou

    • Pour répondre à Krinou…un peu tard. Personne n’est parfait: je viens de découvrir ce site.

      Krinou, vous êtes sur la bonne voie….même si le chemin est encore long! Continuez, please, vos lectures….Bientôt, vous allez vous rendre compte que ce conflit nous concerne malheureusement toutes et tous au plus profond, non seulement en France mais partout en Europe! J’irais même jusqu’à dire qu’il est le nombril de la folie monde….Alors, qui allez-vous défendre, in fine?

      Bien à vous toutes et tous

  • Des FAQ Cyranesque, j’adore car c’est également une de mes œuvre favorite….

    Je pensais être le seul occidental non juif à défendre Israël et puis je vous ai découvert par hasard…et quel soulagement : je ne me sens plus seul face aux « biens pensants » pro-arabes….

Laisser un commentaire